Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Colloque en éducation

AUPTIC2019

Description

Les technologies au service du pédagogique.

Les communications devront traiter d’enjeux actuels tournant autour des TN dans l’enseignement et l’apprentissage et seront organisées principalement (mais pas exclusivement) autour des axes ou réseaux thématiques suivants. 

1. Organisation des cours : inversons ou renversons

L’intégration des technologies numériques nécessite de repenser les dispositifs d’enseignement - apprentissage et les outils mis à disposition de leurs différents acteurs. Les nouvelles articulations des rôles (enseignants, élèves, accompagnants), des temps et des espaces de formation, la médiation ou médiatisation des savoirs sont autant d’éléments qui interrogent l’apprentissage. Nombreux sont ceux qui ont travaillé ces questions en particulier dans la classe inversée et dans les classes renversées. Quelles sont les expériences en cours dans ce domaine ? Comment les apprenants et les enseignants s’approprient-ils ces nouvelles manières d’organiser leur travail ? Avec quels bénéfices, quelles contraintes, quels écueils ? Y a-t-il des conditions propres à favoriser ce type de dispositif ?

2. Evaluation et régulation des apprentissages avec le numérique

L’usage des technologies numériques induit des changements radicaux dans la réalisation des tâches elles-mêmes. Donnant accès en particulier aux processus ou à la co-élaboration, l’enregistrement et l’exploitation de traces, la mutualisation de ressources, le partage d’activités ont permis l’émergence de nouvelles pratiques d’apprentissage ou d’accompagnement. La formalisation de ces aspects au travers de dossiers d’apprentissage numériques (ou de ePortfolios) est de plus en plus fréquente. En parallèle, l'exploitation des traces que nous laissons dans le monde numérique (big data) ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine de l'évaluation, pour le meilleur comme pour le pire ! Comment les enseignants et les chercheurs décrivent-ils ces nouveaux usages ? En quoi les apprenants et/ou les enseignants les considèrent-ils comme bénéfiques pour les apprentissages ? Dans quelle mesure peuvent-ils faciliter les liens entre théorie et pratique ? L’accès à ces éléments « cachés » des apprentissages pose-t-il de nouvelles questions en matière de réussite ou d’évaluation ?

3. Technologies au service des pédagogies actives

L’intégration des technologies dans l’apprentissage est particulièrement en phase avec les principes de l’éducation nouvelle et de pédagogies actives. Que ce soit en termes d’activités des élèves, d’apprentissage autour de projets authentiques, de développement personnel ou encore de collectifs travaillant de manière mutuelle, les TN permettent d’actualiser des principes pédagogiques thématisés il y a plusieurs décennies. Comment cette actualisation s’opère-t-elle ? A quels nouveaux enjeux les enseignants et les formateurs se trouvent-ils confrontés ? Quels processus sont mis en place pour passer de l’information à la connaissance ? Comment est-il possible de capter et maintenir l'attention des apprenants sur des projets de longue haleine ? Les technologies permettent-elles d’imaginer des manières de valoriser les projets des apprenants ou de les accompagner de manière spécifique ?

4. Formation et compétences des enseignants aux technologies numériques

Dans les années 2’000, la formation des enseignants à l’intégration pédagogique des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) a constitué un enjeu majeur pour les institutions de formation d’enseignants et un réel souci politique. Des fonds importants ont été investis dans les équipements, la formation, dans la création de centres de ressources et le déploiement de personnes accompagnantes. L’idée de voir les technologies comme un puissant levier d’innovation pouvant transformer l’école était très présente.

Aujourd’hui - presque 20 après - que reste-t-il de ces initiatives ? Le passage d’une génération d’enseignants a-t-il suffit pour opérer les changements attendus, pour promouvoir les innovations ? Dans quelle mesure les progrès technologiques ont-t-ils modifié le développement des compétences techniques des enseignants et surtout leur rapport pédagogique aux technologies ?

Les communications présentées dans cet axe se centreront à la fois sur les stratégies et les dispositifs de formation aux technologies et leurs impacts sur la mise en place d’activités pédagogiques innovantes au service des apprentissages des élèves.

5. Littératie multimodale et numérique

La multiplication des outils numériques dans le domaine de la formation et de l’apprentissage nécessite le traitement de questions liées à la littératie multimodale. Vue comme la capacité d’une personne à mobiliser les ressources sémiotiques nécessaires à s’approprier et comprendre une information, cette compétence apparaît comme déterminante dans un monde où différents modes de médiatisation (linguistique, visuel et sonore) se combinent de plus en plus. 

Cela pose la question des ressources à développer chez les apprenants pour être à l’aise dans des contextes communicationnels complexes. Cela interroge également les enseignants et/ou les formateurs qui, au moment où ils développement des dispositifs d’enseignement apprentissages doivent proposer des modalités ajustées et en phase avec les personnes qu’ils forment.

Dès lors, fait-on le constat de discriminations liées à la maîtrise plus ou moins étendue de ces capacités ? En quoi les modalités de communication conduisent-elles à saturer cognitivement les usagers ou au contraire à les aider à distinguer certains éléments des contenus présentés ? Existe-t-il des principes de base à respecter ? Peut-on formuler des recommandations qui permettraient d’améliorer l’accès et/ou la compréhension d’une information et in fine d’augmenter les capacités d’apprentissage ? ...

Les contributions de cet axe pourront aborder ces différentes questions et devraient permettre de se centrer à la fois sur les concepteurs des dispositifs, sur les usagers, sur les différents types de médiation (médiatisation) des contenus.

Lieu

Fribourg, Suisse

Durée du colloque

2019-11-20 au 2019-11-22

Date limite d'appel à contributions

2019-05-25

Lien

https://sites.google.com/view/auptic2019/accueil
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7